La zone des médias numériques de l'Université Ryerson célèbre un passé réussi et un avenir prometteur

DMZ décrit 2013 comme sa meilleure année à ce jour. 48 startups ont rejoint DMZ à cette époque, et ses startups et anciens élèves ont levé plus de 24 millions de dollars combinés en financement de démarrage provenant de diverses sources, y compris DMZ Investments, un fonds de démarrage créé par l'entité à but lucratif Ryerson Futures de l'Université Ryerson.

123 startups ont rejoint la DMZ depuis son lancement en 2010, créant plus de 900 emplois, selon DMZ, et 70% de ces entreprises sont toujours florissantes ou ont été acquises avec succès.

Il n'y a pas un seul facteur qui explique le succès de nos startups, mais plutôt un mélange d'avantages qui aident les entreprises à prospérer, déclare Valerie Fox, directrice exécutive de DMZ. Ceux-ci incluent les meilleurs conseillers, organisant des centaines de visites de l'industrie et du gouvernement par an, et une forte culture d'ouverture et de collaboration entre les entrepreneurs.



Le calibre des idées et des talents issus de la zone des médias numériques est très impressionnant, note Alex Baker, associé chez Relay Ventures, une société de capital-risque en phase de démarrage axée sur l'informatique mobile et un investisseur dans DMZ Investments. Lorsque des entreprises locales peuvent attirer l'attention, les clients et les financements internationaux, tout le monde y gagne.

Certaines des startups les plus prospères de DMZ comprennent la société de recherche et de développement en génie médical Bionik Laboratories, la plateforme de sélection d'entretiens vidéo en ligne Kira Talent ( qui a levé 2 millions de dollars de capital-risqueurs et d'investisseurs providentiels) et Greengage Mobile, créateurs d'une plate-forme mobile qui permet et récompense les comportements positifs en matière d'environnement, de bien-être et de communauté (et qui a récemment a annoncé une ronde de financement de 1 million de dollars ).

Mais peut-être l'entreprise la plus importante est un ancien élève de Toronto 500px , qui a clôturé un financement de série A de 8,8 millions de dollars, embauché 30 nouvelles personnes, lancé un partenariat avec Bing et atteint la catégorie des téléchargements entre un et cinq millions de dollars dans la boutique Google Play, tout en 2013 .

En 2014, DMZ dit concentrera ses priorités sur un apprentissage, une croissance et un succès plus exponentiels pour lui-même et ses entreprises.

En 2014, nous espérons explorer davantage de partenariats d'entreprise et de relations avec d'autres incubateurs, une plus grande portée internationale et collaborer avec de nouvelles zones Ryerson cultivées dans des domaines spécifiques tels que la mode, la fabrication de design, l'alimentation et l'innovation sociale, explique Fox. Dans l'ensemble, cela signifie un écosystème entrepreneurial plus riche et plus développé qui contribuera à créer un plus grand impact économique et social pour Toronto, l'Ontario et le Canada.

Photo : DMZ

Kategori: Nouvelles