Startup Grind Toronto accueille Michael Katchen de Wealthsimple et 43 North

, un chapitre d'une communauté mondiale dont le but est d'héberger des rencontres qui inspirent et éduquent les entrepreneurs, a tenu sa rencontre d'avril jeudi dans l'espace de coworking Brightlane.

Organisé par le directeur de la section torontoise Michael Cayley, l'événement a réuni des membres notables de la communauté des startups de Toronto pour discuter de la manière de tirer parti des opportunités de l'industrie et de faire fonctionner votre startup.



L'événement a débuté par quelques mots de John Gavigan, directeur général du 43 Nord et l'un des commanditaires de l'événement. En tant que plus grand concours d'idées d'entreprise au monde, 43 Nord donne un premier prix de 1 million de dollars, six prix de 500 000 $ et quatre prix de 250 000 $ aux équipes qui peuvent prouver que leurs startups sont viables. Les gagnants déménagent à Buffalo, New York pendant un an pour profiter d'un espace d'incubateur là-bas, ainsi que de réseaux de mentors. Il a eu la chance de parler des erreurs courantes que commettent les entrepreneurs lorsqu'ils présentent le 43 North.



Ce n'est tout simplement pas assez concentré, dit Gavigan. C'est trop large sur ce que vous recherchez, et vous devez vous assurer que vous répondez à un marché de niche qui est évolutif au sein de ce marché.

Ils ont également fait venir Jenny Tcharnaia, la seule gagnante canadienne du concours de l'an dernier basée à Markham, pour parler de son expérience avec 43 North en tant que fondatrice de triMiroir , une plateforme d'essayage en temps réel qui permet aux gens d'essayer de vrais vêtements sur des avatars précis.



C'est un petit monde à Buffalo, donc tout le monde se connaît, donc les gens nous ont présenté les personnes dont nous avons besoin, dit Tcharnaia. Par exemple, pour nous, il est très important d'être connecté aux grands centres commerciaux de Buffalo, et nous avons des partenariats avec eux.

Mark Evans, un Contributeur Techvibes et auteur de Le storytelling pour les startups, est venu parler un peu de son livre et de l'importance de raconter une bonne histoire afin d'engager les clients.

Le point culminant de l'événement a été une séance de questions-réponses entre Cayley et Mike Katchen, le fondateur du Wealthsimple application qui aide à rendre les conseils d'investissement plus accessibles grâce à ses prix compétitifs. C'est l'un des gestionnaires de placements en ligne à la croissance la plus rapide au Canada - et il dit que Toronto est l'endroit idéal pour développer les services de technologie financière. Outre un va-et-vient entre Cayley et Katchen, le public a eu amplement l'occasion de poser des questions à Katchen sur ses secrets de réussite.



Toronto est géniale, nous avons le troisième plus grand marché boursier au monde et toutes les banques sont basées ici, dit Katchen. Toronto est une ville de services financiers. C'est un marché formidable avec lequel travailler.

Gavigan est conscient du potentiel des startups de Toronto, affirmant que le but du parrainage de l'événement était d'obtenir plus de visibilité dans cette ville, même s'il s'agit d'une compétition basée aux États-Unis. Vous avez tellement de talent à Toronto, il y a tellement de bonnes idées et de gens intelligents, dit Gavigan. Nous voulons vraiment tendre la main à la communauté des startups de la région pour nous assurer qu'ils sont au courant des différentes ressources qui sont à leur disposition.

Kategori: Nouvelles