Le registre canadien des numéros de télécommunication exclus enregistre 4,5 millions de numéros dans un contexte de difficultés croissantes

Registre canadien des numéros de télécommunication exclusCela fait deux mois que le Canada Lancement du registre Ne pas appeler . La demande pour le service est clairement élevée, comme en témoigne mon article sur celui-ci, qui devient rapidement notre article le plus fréquenté pour les résultats de recherche entrants. Comme on peut s'y attendre pour une entreprise d'une telle envergure, cela n'a pas été sans problèmes.

Le premier problème était peut-être que les gens avaient du mal à trouver le site Web du registre. Peu de temps après le lancement, une recherche Google pour registre de numéros de téléphone exclus du canada a renvoyé notre message en tant que numéro 2 parmi les articles d'autres agences de presse. Le site de registre réel était le n°9. Le fait que le site ait une URL inintelligible de style gouvernemental canadien n'a probablement pas aidé : www.lnnte-dncl.gc.ca . Les personnes à la recherche du registre postaient des commentaires sur notre blog dans la confusion. Cependant, certaines personnes peuvent toujours être confuses, nous avons clairement établi un lien direct avec cela. Le registre apparaît maintenant comme premier résultat. Pour l'avenir, le gouvernement canadien pourrait embaucher un spécialiste SEO.

Rogers Sans-fil, dans une action inhabituelle et non intéressée, a demandé au CRTC d'également bloquer les SMS non sollicités . Particulièrement pertinent lorsque Bell et Telus ont renversé leurs politiques et a commencé à facturer les messages entrants cet été. Le CRTC a officiellement refusé. Je ne peux pas dire que j'ai connu ou entendu parler de spam par SMS comme étant un problème, en grande partie à cause des coûts impliqués même avec l'envoi de SMS en masse, mais ce n'est peut-être qu'une question de temps.



En novembre, un un e-mail frauduleux a commencé à circuler , affirmant que Telus allait donner tous ses numéros sans fil aux télévendeurs et donner un numéro qu'ils pourraient appeler pour être ajouté à une liste de numéros de téléphone exclus. Ce numéro, cependant, était lié à une escroquerie de vol d'identité basée aux États-Unis. Aucun mot sur le nombre de personnes touchées par cela.

Enfin, beaucoup de ceux qui se sont inscrits sur la liste ont été déçu de recevoir encore des appels . C'est parce qu'il existe des exemptions à la liste : les organismes de bienfaisance enregistrés, les partis politiques, les journaux et les entreprises avec lesquelles vous avez eu une relation d'affaires au cours des 18 derniers mois. Si vous avez reçu un appel qui ne relève pas de ces exemptions, vous pouvez déposer une plainte avec le CRTC. Les télévendeurs récidivistes seront passibles d'amendes.

Indépendamment de ces difficultés de départ, 4,5 millions de Canadiens se sont inscrits sur la liste depuis le lancement. Avez-vous enregistré votre numéro ? Avez-vous reçu des sollicitations depuis ? Faites le nous savoir dans les commentaires.

Kategori: Nouvelles