Qu'est-ce que l'analyse commerciale ?

Le guide de carrière Business Analyst de BrainStation peut vous aider à faire les premiers pas vers une carrière lucrative en analyse. Pour commencer, découvrez ce qu'est l'analyse commerciale.

Devenez analyste d'affaires

Parlez à un conseiller en apprentissage pour en savoir plus sur la façon dont nos bootcamps et nos cours peuvent vous aider à devenir un analyste commercial.

En cliquant sur Soumettre, vous acceptez notre termes .



Soumettre

Impossible de soumettre ! Actualiser la page et réessayer ?

En savoir plus sur notre cours d'analyse de données

Merci!

Nous serons en contact bientot.

Afficher la page du cours d'analyse de données

L'analyse commerciale est la pratique consistant à permettre le changement dans une entreprise en définissant les besoins et en recommandant des solutions qui apportent de la valeur aux parties prenantes, telles que définies par l'Institut international d'analyse commerciale - l'une des plus grandes associations professionnelles d'analystes commerciaux. C'est assez clair en termes de ce que l'analyse commerciale essaie d'accomplir - mais qu'en est-il de la façon dont ils le font ?

L'analyse commerciale est une pratique axée sur la recherche qui apporte de la valeur de trois manières principales, toutes fondées sur l'utilisation de données pour identifier différents aspects des opérations d'une entreprise, à savoir ses besoins, les problèmes auxquels elle est confrontée et les opportunités qui s'offrent à elle.

Plus précisément encore, les analystes commerciaux peuvent améliorer ces trois aspects grâce à un large éventail d'approches différentes, telles que l'élaboration de nouvelles politiques d'entreprise, l'amélioration des protocoles d'entreprise (c'est-à-dire la façon dont les choses sont faites en interne) et des ajustements à l'organisation de l'entreprise. (y compris sa structure managériale et sa hiérarchie), et l'aide au développement et à la mise en place de nouveaux systèmes informatiques voire logiciels mieux adaptés aux besoins de l'entreprise. Les analystes commerciaux sont également un contributeur important à la stratégie d'une entreprise, y compris les décisions de haut niveau sur où et comment investir (ou désinvestir) les ressources, et la construction de l'architecture conceptuelle pour les nouveaux projets - ils préparent le terrain pour de nouvelles initiatives importantes pour aider assurez-vous qu'ils ont la bonne planification en place avant même qu'ils ne commencent.

Pourquoi utiliser l'analyse métier ?

Compte tenu de toutes les façons dont les analystes commerciaux peuvent contribuer aux résultats d'une entreprise - que ce soit en se développant sur de nouveaux marchés, en surmontant les obstacles à la croissance ou en introduisant de nouvelles efficacités - il devrait être clair pourquoi les entreprises comptent sur eux.

Vous pourriez penser à la manière dont l'analyse commerciale peut aider une entreprise en termes de deux grandes catégories. Le premier est principalement descriptif - aidant toutes les parties prenantes à développer une compréhension plus claire de l'entreprise, de ses opérations et de ses objectifs. Une idée plus claire de ce que vous faites aide à éclairer et à guider les décisions à tous les niveaux. En termes d'analyse commerciale, cela se concentre souvent sur la façon dont une entreprise est structurée et la dynamique de la façon dont l'information y circule, pour identifier où et pourquoi ces dynamiques sont plus ou moins efficaces, et pour comprendre comment elles peuvent être améliorées. Au plus haut niveau, une compréhension plus profonde de ce que fait une entreprise - ses forces et ses objectifs, même dans le sens le plus abstrait - est la lentille à travers laquelle tous les autres défis peuvent être abordés.

La deuxième catégorie est plus directement prescriptive, faisant des recommandations spécifiques sur la manière dont les aspects individuels de l'entreprise peuvent être modifiés, dans le but d'améliorer les résultats. En cela, il y a autant de recommandations possibles que de problèmes auxquels une entreprise peut être confrontée, voire plus. Les analystes commerciaux font des recommandations spécifiques pour aider une entreprise à maximiser sa valeur pour les parties prenantes, avec l'assurance que ces recommandations sont étayées par des données.

Quels sont les types de cadres d'analyse métier ?

Les analystes commerciaux s'appuient sur un certain nombre de modèles ou de cadres mentaux différents pour guider leur travail. Bien qu'il n'y ait pas de moyen définitif de faire une analyse commerciale, les sept approches suivantes sont parmi les façons les plus populaires de concevoir le processus d'analyse commerciale.

1. Les cinq pourquoi

La technique des cinq pourquoi consiste à développer votre compréhension à l'aide d'une série d'interrogations pour guider votre enquête sur la façon dont les choses fonctionnent, en approfondissant progressivement pour obtenir de nouvelles informations. Comme un petit enfant harcelant ses parents sur la façon dont le monde fonctionne, chaque pourquoi remet en question la cause de la réponse donnée au pourquoi précédent, en s'appuyant sur le précédent jusqu'à ce que les causes profondes puissent être découvertes. Bien sûr, il peut y avoir plus ou moins de cinq pourquoi, mais cinq est généralement un bon début, en règle générale.

2. Six chapeaux de réflexion

La technique Six Thinking Hats vous demande essentiellement de regarder les choses sous différents angles – de mettre différents chapeaux, conçus comme ayant des couleurs différentes – pour recadrer les questions que vous posez. Ceux-ci se caractérisent généralement par :

  • Blanc / Faits (en regardant les données dont vous disposez et les données dont vous avez besoin de manière neutre et objective)
  • Rouge / Émotion (suivre votre intuition ou votre intuition à propos de quelque chose)
  • Jaune / Logique Positif (examiner la situation de manière optimiste, se concentrer sur vos opportunités et espoirs pour un projet)
  • Vert / Créativité (être ouvert aux nouvelles idées et aux nouveaux domaines de croissance)
  • Bleu / Planification (prendre une perspective organisationnelle ou administrative pour comprendre ce qui doit se passer pour que les plans soient exécutés avec succès)
  • Noir / Négatif logique (recherche des failles dans le plan et des endroits où il pourrait tomber en panne – afin de les éviter).

Tous ces chapeaux sont régis par le Royal Hat, qui adopte la perspective des parties prenantes de haut niveau, en tenant chaque décision par rapport aux objectifs primordiaux de l'organisation.

3. CATWOE

Semblable aux Six Chapeaux, CATWOE demande aux analystes commerciaux d'examiner une situation sous différents angles. Mais au lieu d'états d'esprit, les perspectives de CATWOE sont spécifiquement liées à différents aspects de l'organisation et du fonctionnement d'une entreprise - en fait, c'est un acronyme pour Clients, Acteurs, Processus de transformation, Vision du monde, Propriété et Environnement.

Chacune de ces perspectives pose son propre ensemble de questions. Par exemple, Clients – qui sont-ils et que veulent-ils ? Quelles conséquences une décision donnée aura-t-elle pour eux ? Ou Acteurs - qui est impacté par la situation, à la fois maintenant, pendant sa résolution, et après, y compris les employés, les managers et les propriétaires ? En mettant les analystes commerciaux au défi de peser cet éventail de considérations, CATWOE essaie d'anticiper les ramifications pratiques, juridiques, éthiques, financières et environnementales de chaque décision.

4. Moscou

MoSCoW est l'abréviation de Must ou Should ; Pourrait ou voudrait, essentiellement en demandant où se situe une considération donnée dans la hiérarchie des besoins. Parfois, cela est appliqué pour résoudre des contraintes pratiques, mais très souvent, il est utilisé pour obtenir l'accord de toutes les parties prenantes sur la valeur d'une proposition donnée. Ceci, bien sûr, repose sur de nombreuses autres hypothèses. Mais en général, la valeur de MoSCoW est de s'assurer que tout le monde comprend et adopte le même ensemble de priorités, d'autant plus que le besoin de compromis devient une réalité. En bref, MoSCoW aide à guider la prise de décision dans les situations où des compromis à somme nulle doivent être faits, et à communiquer les raisons de ces décisions aux personnes qui seront touchées.

5. LE PLUS

MOST est l'analyse commerciale dans sa forme la plus succincte : Mission, Objectifs, Stratégies, Tactiques. Autrement dit, qu'est-ce qu'une organisation espère faire au niveau le plus fondamental, et comment ? Comme vous vous en doutez, MOST est utilisé pour développer des plans d'affaires et des énoncés de mission. Mission : quel est le but de cette entreprise ou de ce projet ? Il s'agit peut-être d'une question de haut niveau, mais la réponse doit être précise. Objectifs : quels sont les objectifs individuels ou les repères qui constitueront cette mission ? Stratégie : quelle est votre feuille de route pour atteindre ces objectifs ? Autrement dit, quelles campagnes ou projets individuels vous rapprocheront d'eux ? Et Tactiques : quelles sont les étapes spécifiques que vous suivrez pour exécuter ces campagnes ? Pris ensemble, MOST vous aide à travailler à rebours de votre objectif ultime pour créer un plan détaillé et réaliste sur la façon d'y arriver - sans perdre de vue cet objectif ultime dans le processus.

6. SWOT / PILON

SWOT et PESTLE sont tous deux des modèles pour aider les analystes commerciaux à comprendre le terrain - à comprendre le plus grand nombre possible de facteurs qui ont un impact sur leur situation, en termes clairs. SWOT est l'abréviation de Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces, et se concentre d'abord sur les propres qualités de l'organisation, et ensuite sur les facteurs externes qui l'affectent.

PESTLE se concentre davantage sur ces facteurs externes, en les décomposant non pas selon qu'ils aident ou entravent l'entreprise, mais selon les différents types de facteurs externes eux-mêmes :

  • Politique
  • Économique
  • sociologique
  • Technologique
  • Légal
  • Environnement

Évidemment, le fait que tous ces facteurs doivent ou non être pris en considération lors de la prise d'une décision commerciale importante dépend dans une certaine mesure de la nature de l'entreprise. En général, cependant, la plupart des moyennes et grandes entreprises devront faire face à tous ces facteurs à un certain niveau.

Prêt à commencer votre carrière dans les données ? En savoir plus sur BrainStation Qu'est-ce que le processus d'analyse commerciale ?

Bien qu'il n'y ait pas de processus unique qui puisse être appliqué universellement à toutes les analyses commerciales - le large éventail de différents modèles conceptuels qui guident l'analyse commerciale peut en parler - il y a quelques étapes que la plupart des projets traversent au cours de l'analyse. Les étapes et leurs noms peuvent varier quelque peu selon le processus que vous suivez ; il existe différentes écoles de pensée, et toute méthodologie donnée est susceptible d'évoluer avec le temps. Mais alors que leurs noms peuvent être quelque peu opaques et que le processus lui-même peut être assez complexe dans son exécution, les étapes elles-mêmes sont relativement simples.

Étapes impliquées dans le processus d'analyse commerciale

    Élicitation des exigences :L'analyse commerciale commence généralement par définir quel est l'objectif et à quoi ressemble le succès. Cela signifie souvent des recherches, y compris des entretiens avec différentes parties prenantes qui ne sont peut-être même pas en mesure d'exprimer elles-mêmes leurs besoins ; l'analyste métier doit extraire ces informations afin qu'elles puissent être analysées, modélisées ou autrement spécifiées. Cette étape implique également le développement de paramètres spécifiques qui mesureront si une entreprise donnée réussit réellement. Avec des objectifs et un moyen de suivre les progrès en place, cette étape pourrait se conclure par la confirmation d'une structure globale de développement.Analyse des besoins:Une fois l'information obtenue, elle doit être traitée et comprise. Quelles conditions essayons-nous de remplir ? À quels besoins commerciaux répondons-nous ? Cette étape approfondit cette question, examinant toutes les choses qui doivent être définies avant de pouvoir être incorporées dans un plan, y compris les méthodes qui seront finalement utilisées pour organiser la recherche et les modèles qui aideront à façonner le reste du processus. Les solutions recherchées sont également caractérisées de manière générale, mais avec des exigences clairement énoncées, mesurables et testables.Analyse d'entreprise/stratégie :Avec des objectifs et une idée approximative du plan pour les atteindre, il est possible de commencer à regarder l'état des choses telles qu'elles sont - la structure et l'orientation actuelles de l'organisation, ses forces et ses faiblesses, et les initiatives qu'elle prendra pour aller de l'avant. Si les étapes précédentes ont introduit les métriques qui mesureront le succès, cette étape prend la lecture de base. Quel est le problème, quelle est la solution proposée, et est-ce vraiment la meilleure solution ? À ce stade, la direction au niveau de la direction sera probablement toujours impliquée, aidant à déterminer comment la situation actuelle façonnera les objectifs futurs de l'entreprise et les plans pour les atteindre.Évaluation/évaluation et validation de la solution :À ce stade, les stratégies spécifiques que l'entreprise adoptera et exécutera pour atteindre ses objectifs sont évaluées et choisies. Quel type de solution répondra le mieux à chaque problème ou besoin ? Pour répondre à cette question, cette analyse doit inclure les risques, les responsabilités, les dépendances et toutes les autres limitations auxquelles l'entreprise peut être confrontée.Planification et gestion des exigences/suivi :Dans la continuité de cette réflexion : Quelles sont les techniques qui seront mises en place ? Quelle liste spécifique de tâches doit être accomplie ? Qui le fera et qui les dirigera ? Et de quels outils auront-ils besoin ? En d'autres termes, cette étape décrit ce qu'il faudra pour transformer les objectifs en un plan d'action spécifique avec suffisamment de détails pour qu'il puisse être exécuté de manière fonctionnelle. C'est là que commence véritablement la phase de développement, depuis la définition des rôles clés au sein de l'équipe de projet et la manière dont les informations seront communiquées entre eux jusqu'à la manière dont leur travail sera suivi et coordonné.Gestion des exigences et communication :Pourquoi ce projet se produit-il en premier lieu? Cette étape aide chacun à comprendre cela - en identifiant les besoins de l'entreprise en vue de savoir comment cela se traduit par un objectif concret et l'étendue des solutions qui devront être mises en œuvre pour l'atteindre. Plus important encore, cette étape détermine la manière dont les parties prenantes seront tenues informées tout au long de la phase de développement, pour les maintenir à bord et sur la bonne voie.

Quelles techniques les analystes commerciaux utilisent-ils ?

L'analyse d'entreprise s'appuie souvent sur des modèles conceptuels ou des cartes pour aider à guider leur approche pour comprendre ou façonner les processus d'une organisation, sa structure organisationnelle interne et les outils et systèmes techniques en place pour l'aider à faire tout ce qu'elle fait - y compris non seulement son principal service ou produit, mais aussi son efficacité dans tous les domaines, comme l'embauche et la formation, le cycle de vie et la fidélisation des clients, ou le respect des exigences légales.

Le modèle qu'un analyste commercial utilise dans une situation donnée dépendra de ce qu'il essaie exactement d'accomplir et des facteurs qu'il évalue. Ce ne sont que quelques-uns des plus courants :

    Diagrammes d'activité :Vous pouvez considérer les diagrammes d'activités comme une sorte d'organigramme qui montre, par étapes, ce qui doit se passer dans un système donné. Ceux-ci peuvent être d'une grande utilité lorsque vous établissez des protocoles à l'échelle de l'entreprise, par exemple - en identifiant qui exécute quelle procédure dans une situation donnée. Celles-ci sont utiles non seulement pour le développement de processus au niveau macro, mais aussi pour aider les analystes métier à comprendre les étapes individuelles des processus même les plus petits qu'ils essaient d'améliorer - que se passe-t-il lorsque l'abonnement d'un client approche de sa fin ? Comment le personnel doit-il réagir en cas de panne du système ? Quelles étapes un utilisateur doit-il suivre pour se connecter avec une vérification tierce ? Fondamentalement, s'il y a une tâche ou un événement qui doit se produire et qu'il comporte des étapes, un diagramme d'activité peut indiquer la voie.Diagrammes Entité-Relation :Les diagrammes entité-relation entrent en jeu lorsqu'un système comprend un réseau de plusieurs services, personnes, objets ou autres éléments liés les uns aux autres d'une manière particulière. Cela peut aller de choses très concrètes - comme les individus d'une équipe ou les services d'un bâtiment - ou de choses assez abstraites - comme une collection de termes techniques différents où certains termes sont définis par rapport à d'autres, ou même le façon dont les différents besoins de l'entreprise s'influencent les uns les autres.Les cartes mentales:Comme leur nom l'indique, les cartes mentales sont utilisées pour aider à capturer visuellement et à catégoriser différentes idées ou objectifs en pré-production, en particulier les premières étapes où il n'est pas tout à fait clair de savoir ce qu'un projet va devenir, et où tout est permis. en cours. Une carte mentale prend ces désirs et incontournables individuels et les organise de manière à les structurer, à comprendre les relations entre eux et à les hiérarchiser selon une hiérarchie raisonnable. Très souvent, une carte mentale est construite autour d'un concept central unificateur qui est défini avant le début du brainstorming, ce qui aide à illustrer comment différentes idées secondaires et tertiaires sont associées, souvent en les décrivant comme des branches émanant d'un hub central.Organigrammes :Les organigrammes sont un moyen simple de décrire la chaîne de commandement d'une entreprise - la hiérarchie des individus, des équipes ou des départements. Souvent pyramidal, un organigramme commence généralement par le patron en haut, avec des couches de rapports directs alignés en rangées successives en dessous, mais les organigrammes radiaux de type carte mentale sont également courants. La communication ou la responsabilisation interdépartementale peut également être indiquée.Diagrammes de flux de processus :Les diagrammes de flux de processus illustrent efficacement les différentes étapes nécessaires pour faire quelque chose, et sont donc généralement plus utiles dans les organisations où certaines activités doivent être exécutées selon une séquence spécifique - dans la fabrication, par exemple, où le soudage a lieu avant la peinture. Mais ils peuvent également être utiles dans d'autres types d'entreprises où l'organisation séquentielle est importante - comme avec un processus de chasse de tête, d'entretien, d'embauche et d'intégration, par exemple. En fait, chaque fois qu'une activité est régie par un ensemble de règles ou suit une séquence spécifique, un diagramme de flux de processus peut être extrêmement utile pour communiquer aux personnes de toute l'organisation comment cette activité doit se dérouler. Pour un analyste métier, c'est aussi un outil pour aider à identifier comment ces activités sont menées et où elles peuvent être améliorées.Feuilles de route des produits :Semblables à un diagramme de flux de processus, les feuilles de route de produit délimitent les étapes qui doivent se produire pour que quelque chose se produise - mais alors qu'un diagramme de flux de processus illustre les protocoles déjà en place, une feuille de route de produit est un guide pour tracer les activités futures (en particulier, comme le nom suggère, comment un produit ou une fonctionnalité sera développé). Mais si les feuilles de route des produits proviennent du monde du développement logiciel, elles sont applicables partout où un plan clair et organisé est nécessaire. L'un des avantages des feuilles de route produit est leur spécificité – elles tracent chaque étape et sous-étape nécessaires à la réalisation d'un projet – mais aussi leur adaptabilité ; en particulier avec des processus itératifs comme le design thinking ou le débogage de logiciels, où il est normal de devoir revenir en arrière et de répéter les étapes une voire plusieurs fois, une feuille de route produit peut garder le cap en surveillant vos progrès d'une manière qui n'est pas strictement linéaire chemin de A à Z.

Kategori: Nouvelles