Propriétaires de petites entreprises canadiennes et américaines : le grand fossé

Comment les propriétaires de petites entreprises canadiennes se comparent-ils à leurs homologues américains?

Assez bien, d'après le rapport 2012 sur les petites entreprises par la société canadienne de logiciels Wave Accounting.



Il existe, comme prévu, de nombreuses similitudes : 85 % des entrepreneurs canadiens aiment ce qu'ils font dans la vie, contre 86 % aux États-Unis, et les propriétaires de petites entreprises des deux pays conviennent qu'être leur propre patron est la principale motivation.

Mais la fameuse reprise stable du Canada après la soi-disant Grande Récession a divisé nos pays à d'autres égards.

34 % des propriétaires de petites entreprises américaines trouvent que la morosité de l'économie est un problème contre seulement 21 % des Canadiens.

Cependant, il semble que malgré les troubles actuels aux États-Unis, les entrepreneurs américains restent plus optimistes que les Canadiens résolument pragmatiques. Aux États-Unis, 47 % sont tout à fait d'accord que l'avenir de leur entreprise est radieux, comparativement à seulement 38 % des Canadiens. Pourtant, à court terme, les Américains sont pessimistes : 43 % voient l'année prochaine comme difficile pour les petites entreprises contre seulement 34 % des Canadiens.

Et même si les propriétaires de petites entreprises américaines ont tendance à donner à leur entreprise une cote supérieure à celle des Canadiens — 20 % des entrepreneurs américains attribuent à leur propre entreprise une note de 9 ou 10 sur 10 —, ce sont les petites entreprises canadiennes qui obtiennent en fin de compte des résultats : 52 % des les petites entreprises aux États-Unis n'ont pas gagné assez d'argent au cours des 12 derniers mois pour subvenir aux besoins de leur famille, alors que seulement 38 % des Canadiens ont partagé le même malheur.

Kategori: Nouvelles