Grands Défis Canada attribue 100 000 $ à 20 innovateurs

L'innovation canadienne a un impact, tant au pays qu'à l'étranger.

Grands Défis Canada a annoncé un investissement de 2 millions de dollars dans 20 entreprises canadiennes destinées à relever les défis persistants en matière de santé des femmes et des enfants, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Chacun des 20 projets recevra environ 100 000 $ pour développer et tester ses innovations. Ce financement provient de Grands Défis Canada avec un certain soutien financier par l'intermédiaire du gouvernement du Canada et d'Affaires mondiales Canada.



Les idées choisies englobent de multiples secteurs et idéologies, couvrant tout, des technologies de la santé à la sécurité alimentaire. Beaucoup de projets proviennent d'universités, mais quelques entreprises ont également été sélectionnées. Il y a six projets de l'Ontario, quatre du Québec, trois de la Nouvelle-Écosse et de la Colombie-Britannique, deux de l'Alberta et un de la Saskatchewan et du Manitoba.



En suscitant et en soutenant des idées audacieuses pour améliorer la santé mondiale, le Canada a un impact important sur la vie des femmes, des adolescents et des enfants les plus pauvres et les plus vulnérables du monde, a déclaré le Dr Peter Singer, PDG de Grands Défis Canada. Je suis également heureuse que bon nombre de ces idées appuient les principales priorités de développement du Canada : faire progresser l'égalité des sexes et autonomiser les femmes et les filles.

Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des projets qui exploitent la technologie pour avoir un impact sur la santé des femmes et des enfants.



  • Des chercheurs de l'Université de Victoria fournissent des soins orthopédiques aux enfants souffrant de malformations squelettiques comme le pied bot ou la scoliose au Népal grâce à l'utilisation d'appareils imprimés en 3D.
  • Au Malawi, des innovateurs de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver vont créer un algorithme de diagnostic et l'intégrer dans une application mobile pour aider les médecins à identifier les bébés qui ont le plus besoin d'un traitement rapide pour une infection bactérienne. Le projet obtient des données cliniques à partir d'une sonde de pied ou de main à faible coût attachée à un téléphone, ainsi qu'un petit échantillon de sang.
  • WelTel Incorporated de Vancouver a créé une application de covoiturage privé/public au Kenya pour faciliter le transport vital des femmes enceintes dans les régions éloignées ou aux ressources limitées.
  • En République démocratique du Congo, un groupe de l'Université de l'Alberta à Edmonton va optimiser et tester le multimomètre, un outil destiné à lutter contre la pneumonie infantile. Il mesure les fréquences respiratoires, la température, la saturation en oxygène et la fréquence cardiaque.
  • Amref Health Africa au Canada (situé à Toronto) introduira une application spécialement conçue au Kenya pour diagnostiquer le paludisme avec un algorithme exclusif. Une fois qu'une image microscopique d'un frottis sanguin est téléchargée, l'application peut diagnostiquer le paludisme avec des résultats similaires par rapport à la microscopie experte.
  • Les laboratoires RQDN de Toronto introduiront ParentUp aux Philippines, un service de téléphonie mobile qui vise à fournir un soutien informationnel et émotionnel pendant la grossesse et jusqu'aux premières années de l'enfant. Le projet cherchera à réduire la dépression post-partum et informera les utilisateurs sur l'importance de la santé mentale.
  • NuPhysics Consulting Ltd., également à Toronto, développera et ajoutera une technologie peu coûteuse aux réfrigérateurs à glace en Inde pour augmenter le temps de refroidissement sans électricité. Ceci est destiné à assurer la sécurité d'utilisation des vaccins pendant une période prolongée, car ils doivent être conservés au frais et sont souvent utilisés à la livraison dans des zones sans électricité fiable.
  • Sensoreal Inc, basée à Montréal, produira des outils de diagnostic peu coûteux et faciles à utiliser au Bangladesh pour détecter les pathogènes gastro-intestinaux. Ces outils se présenteront sous la forme de micropuces capables de mesurer un biomarqueur de la maladie dans une goutte de sang, et elles coûteront 0,50 $ chacune.

La liste complète des 20 projets est disponible ici .

Grands Défis Canada fonctionne depuis 2011 et a distribué 52 millions de dollars à 471 projets différents. Un cinquième de ces projets évoluent désormais et ont le potentiel d'avoir un impact significatif d'ici 2030.

Kategori: Nouvelles