Nouveaux fonds, nouvelles villes, nouveaux pays : les accélérateurs technologiques du Canada en 2017

Il est difficile de démarrer une entreprise - maintenant il y a un euphémisme. Trouver une bonne idée, le bon mentorat, l'espace de travail et les membres de l'équipe est difficile, sans parler de trouver une sorte de capital pour tout financer.

Heureusement, le Canada dispose de ressources incroyables pour aider les entrepreneurs à incuber et à accélérer leurs idées, les transformant d'un argumentaire en une véritable entreprise. Ces laboratoires, centres et organisations ont grandi à pas de géant cette année et ont contribué à faire du Canada le géant de la technologie qu'il est aujourd'hui.

Ontario

Toronto est naturellement l'un des points chauds où les nouvelles startups affluent lorsqu'elles veulent commencer le voyage vers les grands moments - après tout, le CBRE a déclaré la ville comme la marché technologique à la croissance la plus rapide en Amérique du Nord l'été dernier.



Des initiatives comme La grande poussée aider à solidifier cette déclaration. Il s'agit d'un accélérateur dirigé par des femmes qui cherche à faire le gros du travail lorsqu'il s'agit d'aider les femmes à entrer dans l'industrie. The Big Push se concentre sur l'équité de la sueur et consacre du temps et des efforts à la création et à l'exécution de plans de projet. Jusqu'à 10 femmes entrepreneures seront soutenues chaque année, chacune récoltant jusqu'à 100 000 $ en services professionnels.

PwC Canada s'est lancé dans l'action d'accélération avec son propre variation orientée vers le numérique aussi bien. Un nouveau centre de 8 000 pieds carrés à Toronto (et le deuxième au Canada) aidera l'entreprise à rencontrer ses clients et se joindra à un réseau de 35 centres similaires à travers le monde. L'équipe travaille actuellement sur des pilotes de blockchain avec des banques du pays.

Le célèbre MaRS Discovery District à Toronto a également fait les manchettes cette année en dévoilant des partenariats avec des pôles d'innovation dans les deux La ville de New York et Boston . Les entreprises de chaque ville américaine pourront venir au Canada et travailler avec MaRS, tandis que les startups canadiennes pourront se diriger vers Grand Central tech à New York et Greentown Labs à Boston pour faire de même, le tout au nom de l'échelle et de la sensibilisation internationales. N'oubliez pas non plus la DMZ de l'Université Ryerson ouverture d'un emplacement à New York.

MaRS_Toronto_Killer_Spaces_Techvibes-29

Un coup d'œil à l'intérieur de l'immense MaRS Discovery District.

L'accélérateur mondial Techstars également entré le marché canadien en 2017. Prenant une place dans le nouveau WeWork, le capital-risqueur Sunil Sharma s'est éloigné d'Extreme Startups pour prendre les rênes de Techstars Toronto. Les entreprises sélectionnées dans la première cohorte commenceront en janvier 2018.

L'Infiniti Lab Canada a également annoncé son programme inaugural , accueillant dans neuf startups dont Rover Parking, InnerSpace et Tap Report. Le programme basé à Toronto aidera le constructeur automobile à connecter de nouvelles entreprises avec des partenaires technologiques d'IBM et d'OMERS Partners, entre autres.

Toronto n'est pas la seule ville ontarienne à incuber des startups - Ottawa avait IBM lancement un espace d'innovation dans le cadre d'une initiative de 47 millions de dollars. Les entreprises locales auront accès à la technologie commerciale cognitive des géants de l'informatique et à son réseau de clients. Jusqu'à 2 600 emplois seront créés d'ici 2020 dans le cadre de ce projet. Communitech à Waterloo

L'informatique quantique est sur le point de faire une percée en ce moment, il n'est donc pas surprenant que l'un des incubateurs les plus prospères du pays ait dévoilé un programme dédié à la technologie. Creative Destruction Lab (CDL) à Toronto en partenariat avec Rigetti Computing accueillera 40 startups dans son programme d'un an. CDL a également vu un avant-poste apparaître dans La ville de New York cette année, le premier emplacement du laboratoire à l'extérieur du Canada. Des entreprises comme Bridgit, Thalmic Labs et Deep Genomics sont diplômées du CDL, et ces trois-là ont gagné près de 140 millions de dollars en financement combiné au cours des deux dernières années.

En parlant de DMZ, l'accélérateur s'est associé à Facebook pour apporter le Projet de journalisme Facebook à Toronto, donnant jusqu'à 100 000 $ en capital de démarrage et 50 000 $ en publicités Facebook à cinq startups de médias numériques. Le programme de cinq mois commence en 2018 et se déroulera hors de la DMZ. La Banque de Montréal a également lancé un incubateur fintech à l'accélérateur Ryerson, avec Viviplan et Furtuna.ai voir de grands résultats .

Le gouvernement canadien s'est même impliqué dans les startups cette année, affecter 3,57 millions de dollars vers trois programmes de démarrage dirigés par Next Canada : Next 36, Next Founders et NextAI.

Québec

Montréal était un autre endroit où le CDL a choisi de s'implanter. CDL-Montréal se concentrera sur les startups axées sur la science des données et est situé à HEC Montréal, une école de commerce au cœur de la ville. Après leur ouverture, la Banque de Montréal et la Banque Royale du Canada plans annoncés d'investir 4 millions de dollars dans l'accélérateur, qui a accueilli ses 28 premières entreprises en décembre dernier.

Creative_Destruction_Lab_v2

Sur le sol du Creative Destruction Lab.

L'Institut Fondateur est toujours aller fort , ayant lancé plus de 30 entreprises au cours des trois dernières années, dont Hykso et Logrr. L'accélérateur de démarrage à Montréal fournit entre 15 000 $ et 45 000 $ aux diplômés.

Colombie britannique

La Colombie-Britannique Cube technologique ouvert , marquant la croissance continue du développement 3D pour Vancouver. Les consommateurs et les entreprises pourront collaborer dans l'espace qui a été conçu comme une extension du B.C. Pôle d'innovation technologique. Le Cube cherchera à stimuler la croissance en VR, AR et MR.

Wavefront aide les innovations mobiles et IoT grâce à son accélérateur , et a également des variantes à Toronto et Halifax. À Vancouver, le programme RevUP pour les entreprises à forte croissance les guide à mesure qu'elles génèrent des revenus, développent des modèles d'acquisition de clients et atteignent l'efficacité opérationnelle. La cohorte d'automne a accueilli Koriist, Hyperlight, Rainforest Automation et Routeique.

L'Okanagan était choisi par Techstars comme l'un des cinq endroits au monde à faire partie d'un projet pilote communautaire. L'initiative aidera à développer une feuille de route pour un écosystème de startups technologiques et cherchera à se concentrer sur le développement de la communauté.

Alberta

L'accélérateur District Ventures de Calgary, le premier accélérateur axé sur les biens de consommation emballés, a élaboré un plan à la fin de 2017 pour investir 3 millions de dollars en 20 startups innovantes dans le secteur de l'alimentation et de la santé. District Ventures est une idée originale de la star de Dragons' Den, Arlene Dickinson. Les entreprises sélectionnées plongeront tête première dans un programme de cinq mois et recevront 130 000 $ en échange d'une participation minoritaire. Deux cohortes de dix entreprises débuteront en janvier et juin 2018. District Ventures a également associés avec IBM pour lancer un Innovation Space dans la ville.

ibm-01

La branche de Calgary de District Ventures et d'IBM Innovation Space.

TEC Edmonton s'est joint à Merck Canada pour ouvrir un incubateur d'entreprises qui relie les entreprises de santé de l'Alberta à l'expertise de Merck, une société pharmaceutique. L'incubateur fait partie du Alberta Merck Innovation in Health Fund, qui est une collaboration entre Merck Canada, la University Hospital Foundation et le ministère du Développement économique et du Commerce du gouvernement de l'Alberta.

Le CDL avait également un nouvel emplacement ouvrir à Calgary . Le CDL-Rockies, comme on l'appelle, a ouvert ses portes à la Haskayne School of Business de l'Université de Calgary et attirera des startups employant des innovations technologiques axées sur les opportunités du marché de l'énergie.

Nouvelle-Écosse

Le CDL a surgi partout cette année, et Halifax n'a pas fait exception. CDL-Atlantique a ouvert ses portes à la Rowe School of Business de l'Université Dalhousie et s'appuiera sur les forces de Dalhousie, en particulier dans les technologies propres, océaniques et agricoles.

Volta Labs a aidé à soutenir le quartier de l'innovation d'Halifax avec un expansion cette année, passant à 80 000 pieds carrés qui seront achevés au début de 2018. Cette expansion sera partiellement financée par la province de la Nouvelle-Écosse, qui a récemment annoncé un investissement de 2,25 millions de dollars dans Volta. Plus de startups, d'avant-postes d'entreprises et de membres du réseau pourront utiliser l'incubateur, ce qui est formidable car Volta a également annoncé un nouveau programme cette année pour donner jusqu'à cinq startups 25 000 $ chacun . Les sélections auront lieu deux fois par an et verront quinze entreprises différentes se disputer un morceau de l'expérience Volta.

Canada

En ce qui concerne les nouvelles sur les accélérateurs qui touchent l'ensemble du pays, un programme pilote conçu pour aider les talents étrangers à lancer des startups au Canada a été rendu permanent en juillet 2017. Le programme Startup Visa sera ajouté à la politique d'immigration du pays en 2018. Le Visa accorde la résidence permanente aux entrepreneurs si un fonds de capital-risque canadien ou un groupe d'investisseurs providentiels investit dans leur entreprise, ou s'ils sont acceptés dans un incubateur d'entreprises . Depuis le lancement du programme en avril 2013, 117 candidats ont été approuvés pour la résidence permanente, lançant 68 startups avec un capital d'investissement combiné de 3,7 millions de dollars.

Kategori: Nouvelles