LimeBike lève 12 millions de dollars pour rendre le partage de vélos plus accessible

LimeBike a levé 12 millions de dollars. La manche de la série A était dirigée par Andreessen Horowitz, avec la participation d'IDG, DCM, Seven Seas et d'autres.

La startup de la Silicon Valley affirme qu'elle utilisera le capital-risque pour révolutionner la mobilité urbaine et universitaire.



LimeBike indique que tous ses vélos seront compatibles GPS, ce qui permettra aux cyclistes de trouver et de récupérer facilement un vélo à proximité, et disposera d'un réseau sans quai pour offrir de la flexibilité à ses cyclistes, leur évitant ainsi le temps et les tracas d'avoir à remettre les vélos à une station d'accueil.



Les réseaux cyclables atteindront un point de basculement lorsque nous rendrons les vélos largement disponibles et universellement abordables, déclare Toby Sun, cofondateur de LimeBike. Lorsque nous commençons à avoir des vélos à quelques pâtés de maisons et que nous ne payons qu'une petite somme pour y accéder, nous pouvons transformer le vélo en un réseau de transport en commun et repenser nos villes pour les personnes plutôt que pour les voitures.

Actuellement, seuls 2 % des trajets dans la Bay Area se font à vélo, contre 27 % aux Pays-Bas. LimeBike dit qu'il envisage un jour où le vélo, en conjonction avec les transports en commun existants, sera une véritable alternative convaincante au transport quotidien en voiture.



Nous pensons qu'il est important de travailler ensemble, d'identifier la bonne stratégie de programme de vélo pour chaque région et d'ajouter conjointement le transport à vélo comme une option largement utilisée et largement disponible pour se déplacer, a ajouté Sun.

Après avoir mal évalué le marché, le fabricant de vélos connectés Vanhawks a été ressuscité avec une nouvelle approche



Kategori: Nouvelles