Les banques canadiennes répondent à 2020 avec l'innovation numérique

Les cinq grandes banques canadiennes se sont toutes appuyées sur l'IA pour lancer de nouveaux outils afin de mieux soutenir leurs clients tout au long d'une année qui reposait sur le numérique.

Les banques canadiennes ont évolué cette année pour faire face non seulement à la concurrence des banques américaines et des entreprises de technologie financière à croissance rapide, mais aussi aux défis sans précédent posés par la pandémie de COVID-19.

Utilisant l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique pour mieux soutenir leurs clients, des banques comme la TD, BMO, RBC, CIBC et la Banque Scotia ont toutes lancé de nouveaux outils de service client axés sur le numérique. Ces nouvelles fonctionnalités ont préparé les cinq grandes banques à gérer une augmentation du nombre d'utilisateurs numériques et à se préparer à tout ce que 2021 pourrait leur apporter.

La TD dévoile de nouveaux outils de flux de trésorerie numériques optimisés par l'IA prédictive

  • La TD a lancé un certain nombre de nouveaux outils en ligne, y compris une expérience d'application plus personnalisée alimentée par l'IA, afin de mieux servir sa base de consommateurs de plus en plus numérique.
  • Les nouvelles fonctionnalités incluent une protection prédictive contre les soldes faibles et une intégration personnalisée, ainsi que de nouvelles options de transfert d'argent à l'échelle mondiale.
  • La banque a également lancé Student Budget Calculator, un projet du centre d'innovation de la TD, TD Labs, en collaboration avec des étudiants canadiens de niveau postsecondaire.

Le Groupe Banque TD a fait évoluer son expérience client en ligne, lancement d'une nouvelle suite de mises à niveau alimentées par l'IA pour son application pour aider les utilisateurs à mieux comprendre leurs finances et à suivre leurs dépenses, car de plus en plus de ses utilisateurs ont migré vers les services bancaires uniquement numériques pendant la pandémie de COVID-19.



Les mises à jour de l'application TD incluent également un outil de planification de la retraite alimenté par l'IA ; un outil d'apprentissage automatique pour aider les clients à investir, un nouvel outil de transfert d'argent international, ainsi qu'un calculateur de budget étudiant.

La nouvelle normalité des services bancaires : Rizwan Khalfan, chef de la direction numérique de la TD

  • L'engagement numérique de la TD a augmenté de 30 % au Canada et de 17 % aux États-Unis depuis le début de la pandémie.
  • Pendant la pandémie, la TD a développé et lancé plus de 100 nouvelles capacités pour informer et éduquer les clients ainsi que pour fournir de nouveaux services.
  • Un service est un assistant virtuel qui, au cours de sa première semaine, a enregistré 75 000 sessions client et plus de 135 000 interactions client ; une autre est SimpleApps, une plate-forme développée en quelques jours qui a été utilisée plus d'un demi-million de fois pour faciliter les applications de services de secours à des programmes comme CERB et CARES.
  • Les inscriptions à la plateforme de gestion de fonds en temps réel MySpend de la TD ont également augmenté de 30 %.
  • Le directeur du numérique et des paiements, Rizwan Khalfan, veut s'assurer que le muscle que nous avons construit au cours des trois derniers mois restera au cœur de notre ADN.

Dans les premiers jours de la pandémie de COVID-19, la TD était bien préparée pour affronter la tempête, mais cela ne veut pas dire que c'était un processus simple. En avril, le directeur numérique de la banque, Rizwan Khalfan expliqué comment la TD reconnaissait les signes avant-coureurs qui a entraîné un passage rapide aux initiatives numériques d'abord.

Dans cet article de fond, Khalfan explique comment la TD a migré l'ensemble de ses 6 000 travailleurs vers un environnement de travail à domicile et a modifié ses priorités pour privilégier le numérique. Afin de rester au fait des nouvelles exigences de la pandémie, la grande banque a construit et déployé plus de 100 nouvelles capacités pour soutenir virtuellement les clients, y compris un nouvel assistant virtuel qui utilise l'IA conversationnelle pour offrir des réponses en temps réel aux questions des clients.

La Banque Scotia fait appel à NVIDIA AI pour améliorer l'évaluation du risque de crédit

  • Le système de relance de la Banque Scotia vise à remplacer les cartes de pointage traditionnelles des demandes de crédit en créant une méthode d'évaluation du risque de crédit plus précise, mais facile à expliquer.
  • La méthode de renforcement est pilotée par l'apprentissage automatique et commence par une seule question, en ajoutant une question à la fois, puis s'arrête lorsque des questions supplémentaires n'amélioreraient pas les résultats, par rapport aux tableaux de bord traditionnels avec des listes statiques de questions.
  • Jusqu'à présent, les résultats n'ont pas été plus difficiles à expliquer que les modèles traditionnels du poids de la preuve, mais ils étaient souvent plus précis.
  • La banque s'appuiera sur les outils d'intelligence artificielle de NVIDIA pour utiliser cette technique de boost afin de générer rapidement des tableaux de bord (jusqu'à six fois plus rapides) qui donneront du crédit aux candidats lorsqu'ils le méritent.

La Banque Scotia a adopté cette année un nouveau programme basé sur l'IA , en partenariat avec NVIDIA, qui permettra de traiter plus précisément les demandes de crédit.

Auparavant, le processus impliquait une série de questions statiques posées à un prêteur potentiel via une carte de pointage. Désormais, la Banque Scotia peut générer des tableaux de bord six fois plus rapidement qu'elle ne le pouvait avant la création du code accéléré par GPU et, par conséquent, la banque est en mesure de servir plus précisément ses clients à la recherche de crédit.

La Banque Scotia lance Conseils+ pour la planification financière en cas de pandémie

  • Le nouveau centre de planification financière de la Banque Scotia, Conseils+, offre à la fois un centre de conseils Scotia en ligne libre-service ou la possibilité de prendre rendez-vous en ligne avec un planificateur financier de la Banque Scotia.
  • Le ScotiaAdvice Centre compte trois pôles : la planification financière, les placements et la budgétisation.
  • Selon un sondage mené par la Banque Scotia en mai 2020, 62 % des Canadiens croient que les conseils financiers professionnels sont plus importants maintenant qu'ils ne l'étaient avant la pandémie.

Alors que de plus en plus de Canadiens réévaluaient leurs finances en raison des défis économiques sans précédent provoqués par la pandémie de COVID-19, La Banque Scotia a lancé un nouveau service, Ad v glace+ pour aider à guider les clients vers de meilleures décisions financières plus sûres.

Le ScotiaAdvice Centre divise ses conseils d'auto-assistance en trois niveaux - planification financière, investissement et budgétisation - chaque hub fournissant des conseils pratiques de conseillers de la Banque Scotia, ainsi qu'un glossaire de termes et des conseils de planification étape par étape.

La nouvelle frontière des services bancaires numériques : Peter Tilton, premier vice-président numérique de RBC

  • La Banque Royale du Canada (RBC) a connu une croissance impressionnante en ligne tout au long de la pandémie de COVID-19 en intégrant 400 000 nouveaux clients numériques, ce qui a entraîné une augmentation globale de 29 % du réengagement numérique.
  • RBC a également lancé et adapté un nouvel outil qui permet aux clients de s'identifier en toute sécurité lors d'appels grâce à l'utilisation de la technologie de l'IA et de la puce NFC. Jusqu'à présent, plus de 3 500 conseillers ont utilisé la technologie.
  • Au cours des trois derniers trimestres, le taux de transaction en libre-service est passé de 87,6 % à 94,5 %, ce qui représente environ quatre ans de transformation en moins d'un an.
  • L'outil numérique NOMI de RBC a fourni 1,2 milliard d'informations, tandis que le chatbot Ask NOMI a répondu à 2,3 millions de questions au cours des trois derniers mois.

Chez RBC, l'équipe numérique a subi l'un des plus grands pivots jamais vus par le secteur bancaire, et jusqu'à présent, cela fonctionne. Peter Tilton est vice-président principal du numérique chez RBC. Depuis cinq ans, il supervise la transformation numérique de la banque dans tous les services.

Dans cette interview et reportage , Tilton a expliqué comment RBC a réussi à traverser le virage numérique. Les initiatives comprenaient la numérisation des services bancaires de conseil, l'amélioration des services bancaires en libre-service et la priorisation de la capacité des clients à effectuer des opérations bancaires complexes en ligne telles que le renouvellement et le refinancement des prêts immobiliers.

C'est la frontière - la rapidité avec laquelle nous pouvons développer ces capacités afin que les gens puissent faire affaire avec nous comme ils le souhaitent, dit-il. Pour moi, cela a été une accélération rapide de ce que nous avons déjà construit. Nous faisions déjà toutes les bonnes choses.

RBC lance Aiden, une plateforme d'IA capable d'effectuer 32 millions de calculs par ordre commercial

  • Aiden utilisera l'apprentissage automatique pour fournir de meilleurs aperçus et résultats commerciaux aux clients de RBC.
  • La plateforme a été développée en partenariat avec le centre de recherche en IA Borealis AI, créé par RBC.
  • Aiden peut effectuer plus de 32 millions de calculs par commande et s'adapter aux nouvelles informations et aux données de trading en direct.
  • RBC affirme que la volatilité du marché résultant de COVID-19 a fourni une puissante opportunité de formation pour l'IA d'Aiden.

RBC a lancé un nouvel outil, Aiden , qui utilise l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique pour fournir des informations et des résultats dynamiques et en temps réel sur les transactions et les marchés aux clients de RBC.

Développé conjointement par RBC et Borealis AI, le centre de recherche sur l'IA créé par RBC en 2016, Aiden peut naviguer dans des conditions de marché fluides et dynamiques sans avoir besoin de mises à jour et de réoutillages continus, en effectuant plus de 32 millions de calculs par ordre commercial, puis en exécutant des décisions basées sur données de marché en direct.

La Banque CIBC lance un nouvel outil Financial GoalPlanner

  • La Banque CIBC a lancé une nouvelle plateforme de planification financière offerte à ses clients des Services Impériaux.
  • L'outil GoalPlanner permet aux clients d'identifier des objectifs et de voir un aperçu de leurs finances avec une plateforme moderne et facile à utiliser.
  • Alors que la pandémie continue de perturber le monde, le besoin d'améliorer la planification financière augmente et des banques comme la CIBC, la TD et la BMO réagissent avec de nouveaux outils et ressources numériques pour y parvenir.

La Banque CIBC a lancé une nouvelle plateforme pour aider les clients à se fixer des objectifs pour l'avenir et faciliter la planification financière. Le nouveau Planificateur d'objectifs CIBC modernise et simplifie l'expérience de planification financière afin que les clients puissent commencer leur planification financière par l'intermédiaire de la Banque en direct de la Banque CIBC.

Le Planificateur d'objectifs CIBC donne aux clients un aperçu de leurs finances et offre un aperçu des opportunités, des manques à gagner et des excédents avec leur flux de trésorerie, offrant une meilleure compréhension de leurs progrès et de ce qu'il faut pour atteindre leurs objectifs.

BMO lance un nouvel outil d'intelligence artificielle, CashTrack Insight

  • Le nouvel outil, conçu à l'interne, aide les clients de BMO à gérer leurs dépenses en identifiant les déficits de trésorerie à venir.
  • CashTrack utilise l'apprentissage de l'IA pour rechercher jusqu'à sept jours à l'avance dans les comptes de chèques et d'épargne canadiens, et suggérer des mesures qui peuvent être prises pour éviter un manque à gagner.
  • Les informations seront mises à la disposition des clients directement à partir de l'application des services bancaires mobiles de BMO.

Alors que les Canadiens ont dû faire face à des obstacles financiers inattendus cette année en raison de la COVID-19, BMO a aidé ses clients à gérer leurs dépenses en créant un nouvel outil d'IA pour identifier les déficits de trésorerie à venir.

CashTrack Insight utilise l'apprentissage automatique et la technologie de l'IA pour aider à identifier quand les clients pourraient être confrontés à un prochain manque de trésorerie. L'outil est capable de regarder jusqu'à sept jours à l'avance et analyse les habitudes de dépenses dans les comptes de chèques et d'épargne pour alerter les clients d'un manque à gagner à venir qui pourrait les empêcher de gérer leurs dépenses. Les clients reçoivent des informations de CashTrack directement dans leur application bancaire mobile BMO.

Kategori: Nouvelles