Le fabricant de drones Aeryon Labs prend son envol avec un investissement de 60 millions de dollars

Le fabricant de drones de la région de Waterloo, Aeryon Labs, devrait doubler ses opérations après avoir obtenu un investissement de 60 millions de dollars pour renforcer sa présence sur le marché mondial en croissance rapide des petits systèmes aériens sans pilote.

Aeryon, qui emploie actuellement 100 personnes dans le nord de Waterloo, ajoutera probablement 100 autres employés dans tous les domaines de l'entreprise au cours de la prochaine année, ainsi qu'une autre installation pour gérer la croissance, a déclaré aujourd'hui le PDG Dave Kroetsch à Communitech News.

Nous sommes ravis d'être à cette étape de croissance et de maintenir notre entreprise au Canada, a déclaré Kroetsch lors d'une journée bien remplie d'entrevues avec les médias.



L'investissement en actions de la société américaine Partenaires du Sommet aidera la société de huit ans à renforcer sa position de leader sur le marché des sUAS haut de gamme, a déclaré Kroetsch, dont les drones remplissent des fonctions critiques pour la police, l'armée et les agences de services publics.

Les drones Scout et SkyRanger de la société ont été expédiés dans plus de 35 pays et sont fréquemment apparus dans des reportages très médiatisés, notamment le Tremblement de terre au Népal avril dernier et soulèvement de 2011 contre le dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

Kroetsch a déclaré que les réglementations plus permissives du Canada en matière d'aviation et d'exportation, ainsi que la tradition de la région de Waterloo de développer des affaires par opposition à la technologie grand public, ont été la clé du succès d'Aeryon.

Waterloo a un ADN très entrepreneurial, et nous avons choisi dès le début d'Aeryon de ne pas construire de jouets, mais de construire des outils, a-t-il déclaré. Lorsque vous regardez la démographie de nos clients, qu'il s'agisse de militaires, de policiers, d'inspecteurs de lignes électriques ou de personnel d'intervention d'urgence, ce sont des personnes qui doivent faire un travail.

La présence de BlackBerry (anciennement Research In Motion), en particulier, a permis à Aeryon d'accéder à des talents techniques clés de niveau entreprise, a déclaré Kroetsch, qui, comme beaucoup dans son entreprise, a déjà travaillé chez RIM en tant qu'étudiant coopératif.

Si vous regardez sous le capot de notre technologie et remplacez l'écran d'un BlackBerry par quatre hélices, d'un point de vue technologique, c'est très similaire, a-t-il déclaré. Nous fabriquons de l'électronique à haute densité; nous fabriquons des piles ; nous faisons du GPS ; processeurs ; tout ce genre de choses qui ressemble à la technologie portative.

Lire la suite de cet article sur Communitech .

Kategori: Nouvelles