La startup canadienne Dandy lance une bêta ouverte pour le développement d'applications communautaires

Startup basée à Waterloo Dandy a lancé sa plate-forme de développement d'applications en version bêta privée, avec des plans d'ouverture au public la semaine prochaine.

L'entreprise fait partie du Programme Hyperdrive à Waterloo, l'incubateur de 30 millions de dollars de Communitech. Les cofondateurs Matt Scobel, Taylor Jones et Karl Allen-Muncey ont créé une plate-forme avec l'idée qu'il faut une communauté pour créer une application.

La plate-forme repose sur une notion simple mais brillante : n'importe qui pourrait avoir la prochaine grande idée d'application en tête, alors pourquoi ne pas puiser dans ce vivier d'idées ?



Dandy permet à toute personne du public de soumettre une idée ou une esquisse d'une application. D'autres membres de la communauté Dandy votent pour les meilleures propositions d'idées et peuvent participer en suggérant des noms ou des slogans, ou en concevant des interfaces utilisateur et d'autres fonctionnalités. Des experts internes s'assurent que toutes les idées correspondent à la portée de l'application et à partir de là, les développeurs peuvent enchérir sur le droit de créer l'application.

Les fonds sont collectés par crowdfunding, qu'il s'agisse d'un prix de 3 000 $ ou 50 000 $. Les développeurs qui enchérissent sur les idées peuvent choisir de prendre une participation dans l'application au lieu d'argent. Dandy peut également financer l'idée de l'application s'il l'aime suffisamment, en prenant une plus grande part du gâteau.

VOIR ÉGALEMENT: Canadian Tire veut penser comme une startup et se joint à Communitech

Dandy est propriétaire des applications, mais environ 20 % des redevances sont réparties entre les membres de la communauté qui ont apporté des idées et des fonctionnalités. Ainsi, tout ce que vous faites sur Dandy contribue au processus, que ce soit son financement, l'idée, les tests bêta, vous gagnez un pourcentage du revenu final de cette application, a déclaré Scobel à Techvibes.

À quelques semaines du DemoDay d'Hyperdrive le 25 avrile, l'équipe n'a pas eu beaucoup de temps à perdre. Ils ont intégré entre 250 et 300 nouveaux utilisateurs dans leur communauté chaque jour depuis son lancement à la fin de la semaine dernière. Maintenant, ils se tournent vers le lancement de la version bêta publique de la semaine prochaine.

C'est quelque chose qui attire beaucoup d'attention, nous nous sommes bousculés au cours des deux derniers mois pour ouvrir le site et nous voulons montrer la traction que nous pouvons obtenir en termes d'utilisateurs et d'idées, a déclaré Scobel.

Les trois cofondateurs se sont rencontrés lors d'événements dans la région de Waterloo et portent tous des CV impressionnants.

Jones est l'homme derrière CherPhotographe , le site Web de photos dans une photo qui compte environ 5 000 visites par jour et près de 85 000 fans sur Facebook. Time Magazine l'a qualifié de septième site Web de 2011 et Jones a produit un best-seller canadien par l'intermédiaire de Harper Collins. Pendant ce temps, Allen-Muncey a créé des entreprises au Royaume-Uni et en Australie avant de créer son agence de design. MignonGecko . Scobel a acquis sa notoriété en tant que responsable d'Apple Store et créateur de ProjectMacfrica, qui exploite des laboratoires informatiques Mac au Kenya.

La façon dont Dandy s'appuiera systématiquement sur le financement participatif pour générer le capital nécessaire à une application reste une préoccupation. Avec trois entrepreneurs éprouvés à la barre, ne devraient-ils pas simplement lever une tonne de capitaux et payer eux-mêmes toutes les bonnes idées d'applications ? L'entrepreneur en résidence de Communitech, Shyam Sheth, a encadré la startup et estime que ce n'est pas nécessaire.

Il aime que le concept de l'application identifie et atténue immédiatement une grande partie du risque, en particulier grâce à la validation de la communauté. Les applications ne sont plus bon marché, mais avec la stratégie de Dandy, elles peuvent le faire fonctionner. Avec la validation précoce, les premières contributions et l'achat précoce, vous allez vous débarrasser d'une grande partie de ce risque à l'avance et c'est une partie de la valeur cachée de la plate-forme, a déclaré Sheth.

Une fois que l'entreprise a validé son approche avec l'engagement des développeurs et de la communauté à travers environ cinq à dix applications rapides, elle peut ensuite évoluer vers des applications plus grandes et plus ambitieuses, selon Sheth.

Pour l'instant, l'équipe de trois veut se concentrer sur le fait de permettre aux gens de développer une bonne idée sans tout le capital. Pour beaucoup de gens, ils ne peuvent tout simplement pas verser 15 000 $ de leurs économies dans une idée d'application. Nous voulons résoudre ce problème et nous voulons permettre à quiconque de diffuser son idée, a déclaré Scobel. Et si c'est assez bon, nous pouvons en faire une véritable application.

Vous voulez en savoir plus sur Dandy ? Les lecteurs de Techvibes ont reçu un code exclusif pour rejoindre la communauté : TECHVIBES-13.

Kategori: Nouvelles