La fracture numérique persiste : les niveaux de revenu affectent encore considérablement l'accès à Internet au Canada

Internet est à bien des égards un champion de la liberté et défini par l'accessibilité. Mais au Canada, une grande fracture numérique persiste où les ménages à faible revenu restent sans Internet.

Selon le nouveau communiqué Factbook 2014 de l'ACEI , seulement 62 % des Canadiens du quartile de revenu le plus bas ont accès à Internet, comparativement à 95 % des Canadiens du quartile de revenu le plus élevé.

Cette fracture est également régionale, selon l'ACEI, la Colombie-Britannique et l'Alberta bénéficiant des taux de pénétration les plus élevés, à environ 86 %, et le Nunavut le plus bas, à 27 %.



La bonne nouvelle, c'est qu'après des années de baisse constante des classements internationaux, le Canada a enregistré des gains importants en termes de vitesse et de compétitivité des prix du service Internet au cours de la dernière année, selon l'ACEI.

Près de 87 % des ménages canadiens dans l'ensemble sont connectés à Internet, comparativement à 80 % en 2010, ce qui place le Canada au 16e rang mondial et au deuxième rang parmi les pays du G8, juste derrière le Royaume-Uni.

Kategori: Nouvelles