L'Université Concordia décroche la première place du Canadian Satellite Design Challenge

C'est parti pour le gagnant du tout premier Défi canadien de conception de satellites. Le 29 septembre, un groupe d'ingénierie astronautique de l'Université Concordia a reçu les grands honneurs à le gala Canada en orbite à Ottawa.

Le gala a marqué la fin d'une compétition intense de deux ans au cours de laquelle douze équipes nationales se sont affrontées pour concevoir un nouveau satellite. Les équipes étaient composées d'étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs d'universités canadiennes de plusieurs provinces. Certaines des universités participantes comprenaient l'Université York à Toronto, l'Université du Manitoba à Winnipeg et l'Université de la Saskatchewan à Saskatoon.



Les concurrents ont été chargés de construire des satellites CubeSat à faible coût en utilisant des matériaux peu coûteux. Les satellites CubeSat sont connus pour leur taille miniature et leur conception relativement rentable.

En raison du fait qu'ils peuvent être construits avec des matériaux ordinaires disponibles dans le commerce, ils sont un choix populaire pour les départements d'ingénierie des grandes universités. Les satellites ont subi des tests approfondis, y compris une revue de conception préliminaire en 2011 et une revue de conception critique, avant la phase finale du concours. Chaque projet a également été soumis à des tests de qualification environnementale.

Tout au long du processus de conception et d'examen, des experts de la mission spatiale ont fourni un mentorat et des conseils aux équipes. Malgré leur contribution, les décisions importantes concernant les projets ont été prises par les étudiants.

Les satellites ont été conçus avec un objectif de recherche précis à l'esprit, et la plupart des équipes participantes ont lancé des sites Web pour informer le public sur leur calendrier et leurs objectifs. Les sujets de recherche variaient considérablement d'une équipe à l'autre.

Tandis qu'une école examinait la capacité des organismes à survivre dans l'espace, une autre examinait la relation entre l'activité sismique et atmosphérique. L'équipe gagnante de l'Université Concordia, dont le satellite sera lancé dans l'espace en 2013, prévoit d'étudier une zone de la ceinture de radiation de Van Allen appelée l'anomalie de l'Atlantique Sud.

Le Canadian Satellite Design Challenge a été parrainé par Geocentrix Technologies de Vancouver, une société d'experts-conseils spécialisée dans les missions spatiales et l'industrie de la haute technologie. Le concours a également reçu le soutien d'autres fabricants et organisations canadiens, dont Magellan Aerospace, la Société spatiale canadienne et Microsat Systems Canada.

Le but du concours était d'exposer les étudiants universitaires à la recherche scientifique innovatrice, mais il avait l'avantage supplémentaire d'attirer l'attention du public sur le programme de missions spatiales au Canada. En plus d'accueillir la cérémonie de remise des prix du Satellite Design Challenge, le gala Canada en orbite soulignait également le 50e anniversaire du satellite Alouette-1, lancé en orbite le 29 septembre 1962.

Pour célébrer le premier satellite du Canada, le gala Canada en orbite a réuni plusieurs membres originaux de l'équipe Alouette. En mettant l'accent sur la recherche exploratoire et interdisciplinaire, le Défi canadien de conception de satellites a annoncé une rencontre d'esprits scientifiques vraiment hors du commun.

Maintenant que le concours est officiellement terminé, les Canadiens peuvent s'attendre à voir une autre innovation de chez nous nichée dans le ciel.

Kategori: Nouvelles