Le Bureau canadien des brevets met en ligne les antécédents des poursuites

Le 15 juin, l'Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC) a ouvert les historiques de poursuite des brevets canadiens et des demandes de brevet canadiennes publiées pour un accès public via le World Wide Web. La totalité de cette correspondance écrite pour une demande de brevet ou un brevet particulier est appelée son historique de poursuite de brevet.

Dans le langage des brevets, le terme poursuite fait référence au processus consistant à guider une demande de brevet par l'intermédiaire de l'office des brevets jusqu'à la délivrance d'un brevet. La poursuite en matière de brevet consiste principalement en une correspondance écrite entre l'office des brevets et un demandeur de brevet (par exemple, un inventeur ou une entreprise, généralement représenté par un agent de brevets ou un avocat en brevets).



L'office des brevets publie des rapports d'examen ou des actes de l'office, chacun fournissant une évaluation écrite de la brevetabilité de l'invention faisant l'objet d'une demande de brevet. Le demandeur de brevet doit répondre par écrit au rapport de chaque examinateur, soit en expliquant pourquoi la demande de brevet devrait être autorisée dans sa forme actuelle, soit en modifiant la demande de brevet pour répondre à toute objection soulevée par l'office des brevets.



Les antécédents de poursuites au Canada n'étaient auparavant disponibles que par le biais de mécanismes qui n'étaient pas basés sur le Web et nécessitaient généralement le paiement de frais à un chercheur. En rendant ses historiques de poursuites en matière de brevets disponibles gratuitement en ligne, l'OPIC rejoint les rangs d'autres offices de brevets, comme ceux des États-Unis et d'Europe, qui offrent un tel accès depuis un certain temps.

L'annonce de l'OPIC concernant ce développement est disponible ici .



Kategori: Nouvelles