[D]congestant Hackathon découvre des solutions aux problèmes de circulation de Toronto

Dans le but de lutter contre les routes et les autoroutes encombrées à Toronto, le South Core Innovation Hub et d'autres grands employeurs du centre-ville de Toronto ont organisé un hackathon [D]congestionnant qui s'est déroulé du vendredi 1er avril au dimanche 3 avril.

Tout au long du week-end, des dizaines d'équipes ont passé des heures exténuantes à affiner et à perfectionner leurs idées. Après un processus de sélection qui a débuté dimanche après-midi, 15 équipes ont été sélectionnées pour présenter leurs idées à un panel de juges experts, composé d'universitaires, de représentants des principaux employeurs du centre-ville et de représentants de la ville de Toronto.

En fin de compte, c'est Hover, une équipe d'ingénieurs dont l'idée de faire correspondre les passagers et les conducteurs de covoiturage par un ensemble partagé de préférences de conduite, l'a emporté.



Là où la plupart des services de covoiturage correspondent aux personnes en fonction des points de départ et d'arrivée, l'idée Hover de l'équipe prendra en compte le voyage lui-même. Les utilisateurs peuvent sélectionner leurs pilotes en fonction de la musique qu'ils écoutent généralement ou de la température qu'ils préfèrent.

Le covoiturage est une très bonne idée en théorie, et beaucoup de politiques ont essayé de le mettre en place, mais personne ne s'est vraiment penché sur cet angle, a déclaré Malik Ismail, l'un des membres de l'équipe gagnante.

Le thème parmi tous les gagnants était le confort personnel et les incitations pour les individus, plutôt que les solutions de mégadonnées ou d'autres idées impliquant la facturation des conducteurs lorsqu'ils entrent dans le centre-ville de Toronto.

Outre les contraintes de temps et la nature simpliste du processus de présentation, Steve Buckley, directeur général des transports de la ville de Toronto et l'un des juges de [D]congestant, explique que la raison en est simple.

Nous recherchions des idées qui nous semblaient être des projets réalisables et réalisables. Nous recherchions des solutions pratiques et évolutives, a déclaré Buckley.

Bien qu'aucune des analyses de données ou des idées impliquant de faire payer les conducteurs pour leurs déplacements au centre-ville n'ait remporté de prix, Buckley dit que bon nombre de ces idées prennent forme au niveau de la ville.

Beaucoup de ces choses touchent à ce que nous faisons. Nous travaillons sur des signaux adaptatifs. Il y avait des choses là-dedans sur les prix et les péages, nous sommes en train d'embaucher un consultant pour faire un sondage et une étude de prix pour le Gardiner. Nous cherchons également à améliorer la gestion de la demande de déplacements et le covoiturage. Si nous pouvons en tirer de petites pépites qui influencent notre programme, pour moi, c'est un succès, a déclaré Buckley.

Les deux équipes finalistes se sont concentrées sur le comportement des conducteurs pour réduire la congestion au centre-ville de Toronto. Eaze, l'équipe arrivée en troisième position, aide les utilisateurs à savoir quel est le moment idéal pour quitter leur lieu d'origine afin d'éviter un volume de trafic élevé. La deuxième place était Eco Cred, dont la fonction principale serait de donner aux utilisateurs des points pour éviter de conduire pendant les heures de pointe, qui pourraient ensuite être échangés contre des prix en espèces.

Pour avoir eu la meilleure idée au hackathon, Hover recevra 5 000 $, la chance de développer davantage son idée avec Cisco et une chance de piloter son idée dans le monde réel avec l'aide de PwC et du bureau du maire. Chaque membre du groupe recevra également une adhésion communautaire au Centre pour l'innovation sociale et 100 $ de crédits Uber.

Kategori: Nouvelles