Les entreprises craquent les employés qui achètent en ligne au travail

Le commerce électronique est devenu amusant et facile. Trop amusant et facile peut-être.

Déjà aux prises avec l'utilisation (ou l'abus ?) des médias sociaux sur le lieu de travail, les employeurs doivent désormais gérer les achats de leur personnel pendant les heures de travail, en particulier pendant les vacances. 57 % des directeurs de l'information interrogés par Robert Half Technology ont déclaré que leurs entreprises bloquaient l'accès aux sites d'achat en ligne, contre 40 % l'année dernière. Et 30% supplémentaires ont déclaré autoriser l'accès mais surveiller l'activité pour une utilisation excessive, encore une fois en hausse par rapport à l'année dernière.

Les DSI dont les entreprises autorisent les achats en ligne ont déclaré qu'ils s'attendent à ce que les employés passent 2 heures par semaine, en moyenne, à surfer sur les offres pendant la période des fêtes. Cela représente un coût moyen de 46 $ pour l'entreprise. 26% ont autorisé cet accès illimité en 2010 mais seulement 12% l'ont autorisé cette année.



Alors que certaines entreprises ferment les yeux lorsque les employés naviguent avec modération sur les sites de vente au détail, beaucoup limitent complètement cet accès, a déclaré Lara Dodo, vice-présidente régionale canadienne de Robert Half Technology. Cela peut inciter certains employés à magasiner sur leurs appareils mobiles lorsqu'ils sont au bureau. Les travailleurs doivent faire preuve de discernement lorsqu'ils consacrent du temps à des activités commerciales non liées, car une utilisation excessive peut être considérée comme un signal d'alarme pour les employeurs.

Mais les employeurs peuvent-ils bloquer mobile commerce si les employés êtes BYODing ?

Kategori: Nouvelles