Dubuc Motors se prépare à devenir le premier constructeur de voitures électriques au Canada

, une entreprise de voitures électriques basée à Québec, s'apprête à devenir le premier constructeur de voitures électriques au Canada.

La voiture, appelée Tomahawk, est la création de Mario Dubuc, directeur de l'ingénierie de l'entreprise et Mike Kakogiannakis, directeur du marketing. Dubuc Motors annonce qu'elle produira une voiture électrique d'ici 2016.

Une petite entreprise canadienne pourrait-elle vraiment devenir le prochain grand constructeur de voitures électriques? De plus, celui-ci peut-il survivre dans une économie qui considère toujours les voitures électriques comme des véhicules plus faibles ?



Rien n'est impossible, a déclaré Kakogiannakis à l'émission Barry Morgan de CJAD800 lundi. Les gens pensent à tort que les véhicules électriques ne sont pas aussi bons. Ils sont encore meilleurs que les véhicules conventionnels.

Cette nouvelle voiture électrique a été qualifiée de croisement entre une Lotus et une Porsche et possède deux moteurs électriques produits par TM4, une entreprise appartenant à Hydro Québec qui développe et commercialise des systèmes de transmission électriques et hybrides prêts à la production.

C'est un véhicule entièrement connecté avec traction intégrale, suspension pneumatique réglable, son extérieur est entièrement en aluminium et ses portes à ciseaux se déplacent à un angle de 95 degrés, un peu comme plusieurs modèles Lamborghini. Il coûtera 90 000 $.

L'entreprise a déjà reçu des distinctions pour sa création puisque Dubuc a été lauréat régional du concours 2014 Concours québécois en entrepreneuriat .

Dubuc a une tâche importante qui l'attend : bien qu'elle ait déjà créé la voiture, l'entreprise manque de richesses pour se lancer dans une production immédiate à grande échelle. En plus de cela, il y a aussi les défis évidents liés à la création d'un produit qui défie directement les constructeurs automobiles existants, ainsi que l'industrie pétrolière et gazière au Canada.

Kakogiannakis a déclaré que les constructeurs automobiles nord-américains jouent un rôle énorme dans l'économie canadienne. Pourtant, Dubuc est pression gouvernement du Québec à adopter une loi semblable à celle de la Californie Loi zéro émission , qui promeut les voitures électriques.

Actuellement, Dubuc est coincé à jouer le jeu de l'attente alors que l'entreprise travaille à travers la bureaucratie. Avant de pouvoir commencer à produire la voiture pour les nombreuses personnes qui ont déjà manifesté leur intérêt, Dubuc doit trier les obstacles réglementaires pour diverses certifications de fabrication automobile en Amérique du Nord.

Pourtant, Kakogiannakis a révélé que des millions de dollars en subventions sont offerts par les gouvernements québécois et fédéral pour Dubuc.

Quant à quiconque regarde par la fenêtre, rêvant de conduire le Tomahawk, cela n'arrivera pas par ce temps. Kakogiannakis a déclaré à la station de radio que même si nous verrons bientôt un véhicule électrique tout temps comme Tesla, le Tomahawk ne sera destiné qu'aux climats chauds.

Kategori: Nouvelles