David Plouffe, Barack Obama, les médias sociaux et le parti technocratique

Le conférencier d'honneur de Convergence 2009, David Plouffe, directeur de campagne de Barack Obama, m'a époustouflé hier par ses propos. Warren Frey bien résumé l'essentiel de la conversation, donc ce sont des réflexions que j'en ai retirées et que je voulais partager avec vous.

Premièrement, je pense qu'il était intéressant de voir comment il a comparé la gestion d'une campagne aux premières étapes de la gestion d'une startup ou de la création d'une entreprise. Il a dit qu'il faut connaître la différence entre la tactique et la stratégie et quand ajuster la tactique, mais ne jamais hésiter sur la stratégie. Son équipe avait deux piliers fondamentaux sur lesquels ils travaillaient et il a dit qu'ils étaient maniaques de ne pas hésiter à plaire aux politiciens ou à qui que ce soit d'autre.

Question pour les PDG, les VC et les investisseurs qui lisent ceci : comment décririez-vous la différence entre tactique et stratégie ?



Ensuite, je ne sais pas si Plouffe a vraiment expliqué une stratégie de médias sociaux derrière la campagne d'Obama, en tant qu'il a expliqué la psychologie des gens (qu'est-ce qui nous motive à faire du bénévolat, qu'est-ce qui nous motive, pourquoi nous en soucions-nous ?) et il a utilisé ce contexte pour montrer comment la technologie peut être un outil pour favoriser, partager et diffuser ces informations. De plus, comment les organisations peuvent se déconnecter et utiliser ces informations à leur avantage. Il a souligné que sans une sorte de bouche à oreille et de mouvement populaire, la campagne n'aurait pas été gagnée. Mon ami et moi avons appelé cela l'évolution d'un nouveau modèle vers un parti politique, nous pourrions voir à l'avenir (le parti technocratique) ses principes basés sur une participation populaire plus active des personnes qui croient en l'utilisation de la technologie pour diffuser le message.

Question pour n'importe qui : Comment appelleriez-vous cette fête des nouvelles technologies ?

Dans l'ensemble, je pense que Plouffe a renforcé ma croyance en ce qui suit : la science et la technologie sont le moteur de la société et elles sont faites pour être partagées. Si vous ne le partagez pas, ils ne s'épanouissent pas, car les gens ont besoin de changer constamment d'idées pour trouver quelque chose de mieux. Et ces idées ne peuvent pas appartenir à une entreprise ou à une personne, car ce n'est pas leur nature. La campagne d'Obama a bien compris cet aspect et l'a mis à profit. Comme Ploffue l'a dit à propos de la façon dont ils ont abordé (et finalement gagné) la campagne,

Nous étions très sobres et réalistes quant aux probabilités. Au cœur de cela se trouvait la conviction que nous devions mener une campagne de base et que la technologie serait au cœur de cela.

Kategori: Nouvelles