Cam-Do permet aux caméras GoPro de réaliser tout leur potentiel

La croissance de la vidéo est massive en ce moment. C'est l'une des plus grandes tendances de la décennie, a déclaré le PDG de Cam-Do, Todd McCann, à un groupe plus tôt cette année au BCTIA.

Basé à Vancouver Cam-Do conçoit, produit et vend un certain nombre de solutions qui élargissent l'application des caméras GoPro. Parmi leurs clients figurent Google, la NASA et National Geographic.



En ce qui concerne l'énergie, la société crée des produits pour les installations prolongées, notamment la batterie, le courant alternatif et le solaire. Ils produisent également des minuteries et des contrôleurs pour le laps de temps et la planification, des boîtiers pour un stockage et une sécurité supplémentaires de la batterie, et des produits marins tels que des boîtiers en eau profonde pour les extensions wifi sous-marines pour des applications au-delà des spécifications GoPro. Au-delà de cela, la société livre des produits de synchronisation, utilisés principalement par les professionnels de la vidéo.



Alors qu'il existe déjà de nombreuses caméras et accessoires sur le marché, Cam-Do s'adresse aux systèmes et à l'équipement lui-même, permettant aux caméras de faire plus.

L'entreprise a été créée par Peter Jennings, un passionné de parapente.



Après avoir reçu en cadeau une GoPro pour son casque de parapente, il a essayé d'utiliser la fonction d'accéléré pour enregistrer sur plusieurs jours, mais a constaté que cela ne durait pas plus de deux heures.

Il a ensuite conçu un contrôleur qui utilisait la puissance de l'obturateur pour faire fonctionner le processeur avec l'appareil photo éteint, en utilisant peu d'énergie. Cela permettait 2 000 photos sur une seule batterie. Imaginant que d'autres pourraient être intéressés, Jennings a posté sur le forum GoPro.

Il avait raison. Parmi les personnes intéressées figurait la Scripps Institution of Oceanography, qui souhaitait créer des vidéos en accéléré des habitats sous-marins. Les contrôleurs ont été envoyés à Palau où ils ont été placés sur un récif corallien et récupérés dix jours plus tard. Peu de temps après le retour de l'équipe Scripps de Palau, ils ont commencé à montrer leurs vidéos de récifs en accéléré lors de conférences. Les membres du public se rendaient littéralement sur le site et commandaient des contrôleurs en regardant les vidéos.



Les commandes ont continué à rouler à partir de là. Dix-huit mois plus tard, Cam-Do avait 26 produits.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles ils ont choisi de se concentrer sur la caméra GoPro. L'une est due à la popularité de l'appareil photo. GoPro a expédié plus de cinq millions de caméras l'année dernière. Une deuxième raison est que la GoPro n'est pas seulement une caméra de sport. Il est devenu populaire dans tous les secteurs professionnels en raison de sa taille, de sa polyvalence, de son prix et de sa résolution.

Cam-Do se concentre sur trois cas d'utilisation généraux.



Le premier comprend toute activité qui connecte plusieurs caméras ensemble. Cela peut être pour un tournage à 360 degrés ou pour créer un effet de tranche de temps, dans lequel un sujet semble figé sur place et dans le temps alors qu'une caméra semble se déplacer autour de lui, nécessitant une synchronisation entre plusieurs caméras.

Le second est le tournage sous-marin. Le boîtier en eau profonde Cam-Do combiné à un sonar ou à un détecteur de mouvement pour la vie marine permet aux professionnels de déployer une caméra au fond de l'océan pendant des semaines au lieu d'heures.

Le troisième cas d'utilisation concerne les opérations en extérieur ou hors réseau, avec entre autres la sécurité, la chasse et l'observation de la faune. À cette fin, Cam-Do produit un système d'alimentation solaire comprenant un panneau solaire de 6 watts. En fait, l'utilisation la plus populaire des produits est sur les chantiers de construction, qui peuvent nécessiter une photo par jour pendant deux ans pendant la construction d'un bâtiment.

Une autre opportunité pour Cam-Do découle de ce qu'ils considèrent comme une lacune dans l'espace cloud. L'idée est de permettre à la vidéo d'être téléchargée de la caméra vers le cloud et d'être éditée avec un logiciel de post-production.

Décrivant la solution, McCann dit : Que faites-vous avec 30 caméras une fois le tournage terminé ? Vous avez 30 cartes SD, 30 caméras à charger. En termes de flux de travail, c'est tellement amplifié. Nous construisons donc un logiciel pour que lorsque vous branchez votre caméra pour la charger à la fin de la journée, elle télécharge automatiquement les images, puis nous construisons la suite de montage autour de cela.

Cam-Do a récemment clôturé un tour de table et prévoit à court terme de connecter la caméra à Internet pendant qu'elle est en place.

McCann dit: Maintenant, nous avons l'argent et les ressources, et c'est juste le plan que nous devons exécuter.

Kategori: Nouvelles