Bombardier et DAIR ouvriront un hub aérospatial à Toronto

L'espace est peut-être la dernière frontière à la télévision, mais cela n'empêche pas plusieurs entreprises et chercheurs d'explorer comment mieux comprendre et même profiter de l'étendue infinie au-dessus de nos têtes.

Bombardier a annoncé une série d'investissements avec Downsview Aerospace Innovation and Research Consortium (DAIR) pour mettre en place un hub aérospatial à Toronto. Cela prendra la forme d'un soutien aux opportunités académiques ainsi qu'aux coûts opérationnels, y compris la préservation du patrimoine aérospatial sur le site. La plaque tournante sera située au parc Downsview. Les investissements de Bombardier dépassent 4,5 millions de dollars au total.

Cet engagement permettra la croissance du Downsview Aerospace Hub grâce à un soutien à la formation et à la recherche, à l'espace physique et aux opérations du DAIR Innovation Center et à la préservation du patrimoine aérospatial du site, a déclaré Andrew Petrou, directeur exécutif de DAIR. Grâce à ce partenariat avec Bombardier, DAIR sera dans une position unique pour jouer un rôle de premier plan dans le développement des solutions aéronautiques de demain.



DAIR est une association d'entreprises aérospatiales et d'établissements postsecondaires de Toronto qui se sont réunis pour soutenir la création du pôle aérospatial de Downsview. Le groupe comprend des entreprises comme Honeywell, Canadensys et MDA, ainsi que l'Université Ryerson, l'Université de Toronto et l'Université York.

Le hub aérospatial comportera quelques zones distinctes, permettant aux universités de se mêler aux entreprises privées et au gouvernement pour faire évoluer l'industrie au sein d'une zone centralisée.

La proposition demande que l'Institut d'études aérospatiales de l'Université de Toronto s'installe dans la plaque tournante; un centre d'innovation DAIR à construire ; et que le Centennial College déménage ses programmes d'aviation à Downsview. Les plans tireraient également parti du centre aérospatial de Bombardier déjà à Downsview, ainsi que de FlightSafety International, un centre de formation pour les professionnels de l'aviation.

Un rendu du centre d'innovation DAIR.

Dans le cadre de ce nouvel engagement, Bombardier fournira 1,1 million de dollars au cours des cinq prochaines années pour financer des initiatives de recherche au Centre de recherche sur les aéromatériaux, qui sera établi au Centre d'innovation DAIR.

À compter de l'an prochain, Bombardier fournira également un peu plus de 750 000 $ sur cinq ans pour établir deux centres de recherche aérospatiale à l'Université Ryerson et à l'Université de Toronto. Enfin, l'entreprise accordera également des fonds au Centennial College pour mener à bien son projet de recherche sur les trains d'atterrissage et former un minimum de 50 personnes.

Si cela ne suffisait pas, Bombardier fournira également 676 000 $ au cours des trois prochaines années pour soutenir les opérations du centre d'innovation DAIR, et 1,9 million de dollars en capital pour réaménager un bâtiment dans le centre.

Bombardier a récemment vendu son installation aérospatiale de Downsview pour 635 millions de dollars américains à l'Office d'investissement des régimes de retraite du secteur public, mais continuera de l'exploiter pendant les trois prochaines années, avec des options pour deux extensions d'un an.

L'industrie canadienne de la technologie s'est concentrée sur l'espace dans le passé, tandis que les entreprises et les centres de recherche s'efforcent de voir comment ils peuvent mieux comprendre et gagner de l'argent sur ce secteur en plein essor. Le laboratoire de destruction créative plans récemment annoncés pour une cohorte spatiale comme moyen pour les entrepreneurs de développer des idées et de comprendre que l'espace n'est plus seulement un domaine pour les entités gouvernementales.

Kategori: Nouvelles