AEPONYX sécurise un cycle d'investissement de 4,3 millions de dollars

AEPONYX a levé un tour de financement de 4,3 millions de dollars.

Le producteur montréalais de commutateurs micro-optiques a dévoilé le nouvel investissement aujourd'hui. Le cycle est mené par le Fonds Innovexport et Ecofuel Fund, ainsi que plusieurs investisseurs privés.

Le niveau de notre innovation technologique est à la hauteur des plateformes leaders sur les marchés à croissance rapide qui peuvent en tirer parti, a expliqué le PDG d'AEPONYX, Philippe Babin. Y compris les réseaux d'accès aux télécommunications par fibre optique de nouvelle génération, les centres de données et les réseaux mobiles 5G qui, combinés, représentent une opportunité de plusieurs milliards de dollars.



Le nouveau financement permet à AEPONYX de terminer le développement et l'industrialisation de ses puces de commutation micro-optiques planaires. Ces puces sont basées sur une plate-forme propriétaire qui combine la photonique sur silicium avec des micro-systèmes électromécaniques (MEMS).

AEPONYX a un potentiel exceptionnel pour révolutionner les communications par fibre optique et accélérer la transition vers la nouvelle norme mondiale NG-PON2, plus rapide et plus efficace, a déclaré Richard Bordeleau, président du Fonds Innovexport.

La norme NG-PON2 fait référence à un réseau de fibre optique capable de fournir des télécommunications incroyablement rapides aux ménages et aux entreprises. Le réseau réduira également les besoins énergétiques des centres de données, car la puce d'AEPONYX coûte le dixième d'un commutateur optique existant tout en fonctionnant et en améliorant le temps de commutation d'un facteur cent. Cela signifie moins de puces nécessaires pour consommer de l'énergie et une utilisation plus efficace de l'infrastructure de télécommunications existante.

Le financement fait partie d'un investissement total de 10 millions de dollars qui augmentera la production d'ici 2019. Les 5,7 millions de dollars restants proviennent de deux sources différentes : 1,9 million de dollars d'une subvention non remboursable de Technologies du développement durable Canada annoncée pour la première fois en septembre 2016, et 3,8 millions de dollars de Silicon Catalyst, un incubateur technologique axé sur le silicium.

Kategori: Nouvelles